Imprimer la page

Informations sur les NEETS

Qu’ont à nous apprendre les Neets ?

L’Observatoire a lancé à l’automne 2012 une enquête qualitative auprès d'un échantillon diversifié de 31 jeunes de 18 à 30 ans qui rentrent dans la définition des "NEETs", c'est-à-dire des jeunes qui ne sont ni en emploi, ni aux études, ni en formation.

La recherche envisagée part du point de vue des jeunes concernés afin de comprendre au mieux la situation qu'ils vivent et la manière dont ils la vivent.

L'idée centrale consiste à considérer que ces personnes peuvent mobiliser une attitude réflexive sur leur situation et leur trajectoire et que cette analyse peut mettre à jour des éléments du « flux de la vie » non pris en compte par la réalité telle qu'elle est instituée, notamment par les marchés du travail, de l'enseignement et de la formation – mais aussi du logement- et par les politiques qui contribuent à les produire.

 

Lien vers l'article


Rapport de l’Eurofound : Les jeunes et les Neets en Europe

Dans le cadre de son programme de travail 2011, Eurofound a analysé la situation des jeunes relevant de la classification sociale des «NEET», à savoir les jeunes sans emploi, éducation ou formation «Not in Employment, Education or Training». Cette étude a été menée par l’unité «Emploi et compétitivité» d’Eurofound, en s’appuyant sur les capacités du réseau des observatoires européens. L’objectif était d’analyser la situation actuelle des jeunes en Europe, et plus spécifiquement des jeunes ne travaillant pas, ne suivant pas d’études ou de formation, et de comprendre les conséquences économiques et sociales de leur désengagement du marché du travail et du système éducatif. Ce bref document présente les résultats préliminaires de cette étude.

 

Lien vers l'article


Les jeunes ni en emploi, ni aux études, ni en formation (NEEF).

La catégorie des jeunes ni en emploi, ni aux études, ni en formation (NEEF en français, NEET en anglais, ou NINI en espagnol) émerge à la fin du XX siècle, malgré un contexte où, au même moment, a) la période de la jeunesse s’allonge par rapport aux transitions balisées de jadis, b) les politiques d’apprentissage tout au long de la vie étalent le temps de la formation, c) l’insertion professionnelle instable dissipe le rêve de faire carrière, et d) les parcours de vie sont de plus en plus diversifiés et différenciés. Née au Royaume-Uni, cette catégorie se diffuse rapidement, comme en témoigne son usage dans les politiques publiques nationales (Marshal, 2012) ou internationales (OCDE, 2008).

 

Lien vers l'article


Jeunes sans emploi et hors du système scolaire : qui sont les Neet ?

 

A l'ouverture de la troisième conférence sociale, François Hollande a répété l'une de ses promesses de campagne : améliorer l'emploi des jeunes. Le chef de l'Etat a fait allusion aux décrocheurs, à ces jeunes sans diplôme ni formation et surtout sans travail. Depuis 2010, un terme est utilisé pour les désigner : ce sont les NEET. Ils sont près de 1,9 million en France. Qui sont-ils et pourquoi sont-ils aussi nombreux ? 

Jean D., Jeunes sans emploi et hors du système scolaire : qui sont les Neet ?, 10 juillet 2014.


"Les jeunes ni en emploi, ni en études : nouvelle cible des politiques de jeunesse ?"

Depuis 2010, la Commission européenne a introduit un nouvel indicateur, les « NEET » (Neither in Employment nor in Education or Training), pour identifier les jeunes (15-29 ans) qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation. Cette classification permet d’agréger aux jeunes en recherche d’emploi une part de la jeunesse jusqu’ici exclue des statistiques générales et d’ainsi les faire apparaître.

 

Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, Les jeunes ni en emploi, ni en études : nouvelle cible des politiques de jeunesse ?, 2013.

 

 


« La Neet Génération »

Tous les indicateurs semblent au beau fixe. L’économie du Québec va mieux, et le chômage est à la baisse. Toutefois, malgré ces résultats positifs, certains jeunes Québécois se retrouvent sans emploi. Ils ne veulent tout simplement pas travailler, ou ne sont pas prêts à accepter ce qu’on leur offre. Fainéants ? Bons à rien ? Ou représentants d’une nouvelle génération perdue ?

Houdassine I. (2008). « La Neet Génération », Magasine Forces, n° 152. 


« Les Neets au Luxembourg : une population hétérogène »

Ce rapport est le deuxième document publié dans le cadre d’un projet mené en collaboration avec le Service National de la Jeunesse (SNJ), l’Inspection Générale de la Sécurité Sociale (IGSS)et le Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER). Ce projet, initié par le SNJ, a pour objectif d’améliorer les connaissances disponibles au Luxembourg sur les jeunes qui ne sont ni en éducation, ni en emploi, ni en formation (qualifiés de NEETs). Les NEETs de par les risques de marginalisation sociale et d’exclusion du marché du travail qu’ils encourent constituent à l’échelle européenne, depuis 2010, un groupe cible des pouvoirs publics

Hauret L. (2017). « Les Neets au Luxembourg : une population hétérogène », Luxembourg institute of socio-economic research.

 

 


Compte rendu du séminaire « The Neets need us », 2015

La Commission européenne et les Services de l'Emploi belges unissent leurs forces pour les jeunes en difficulté qui n’ont ni emploi ni formation (NEETs)

Le jeudi 23 avril, la Commission européenne et tous les Services belges de l'Emploi et de la Formation (Synerjob) organisent un séminaire qui a pour objectif d’aider les jeunes les plus vulnérables–les NEETs. Le terme «NEET-Not in Education, Employment or Training» signifie « Jeune sans emploi, hors du système éducatif et sans formation».En d'autres termes, il s’agit des jeunes de moins de 25 ans qui n’étudient pas, ne suivent pas de formation et ne travaillent pas.

Fédération des Centres de Jeunes en Milieu Populaire, Compte rendu du séminaire « The Neets need us », 2015.




La catégorie des Neet : quel avenir ?

Le concept de NEET (not in Education, Employment or Training), désignant les jeunes qui ne sont ni étudiants, ni employés, ni en formation, est une référence très prisée par les médias. Les NEET « manquent des compétences requises pour un premier emploi », note BBC News le 23 mai 2012 ; « Nombre record de jeunes sans éducation, sans travail et sans formation », annonce le correspondant pour l’éducation du journal The Guardian, le 24 février 2011 ; « Les NEET : la sous-classe oubliée », titre  The Telegraph le 15 novembre 2012, ajoutant que « l’avenir se présente plutôt mal pour les jeunes d’aujourd’hui qui ne sont ni en emploi, ni scolarisés, ni en formation ». D’après le site web publiant des données recueillies par la Banque d’Italie, en 2010 l’Italie comptait 2,2 millions de NEET, soit 23,4 % de la population âgée entre 15 et 29 ans ; on devrait donc bien parler de « génération NEET »… 

 

Cuzzocrea V. (2014). « La catégorie des Neet : quel avenir ? ».


Qu’est-ce que tu vas faire quand tu seras grand ?

Les jeunes aujourd'hui sont au centre de bien des interrogations. Particulièrement à cause du taux très élevé de chômage dont ils sont les victimes. Guy Bajoit, sociologue et spécialiste de la jeunesse, nous dit le désarroi de cette jeunesse coincée entre les modèles sociaux proposés et les moyens donnés aux jeunes pour s'y conformer.

 

Bajoit G. (2012).  « Qu’est-ce que tu vas faire quand tu seras grand ? »

 

 

Actualités